Archives mensuelles : décembre 2015

course

03/12/2015 : Une Solitaire 2016 au plus près des côtes

A retenir :
- La 47e édition de La Solitaire du Figaro s’élancera de Deauville le 19 juin
- Elle se présente comme une édition au profil côtier
- Deux nouveautés au sommaire de cette course : une nouvelle escale et un format d’étape inédit
- Le parcours est d’une distance totale de 1525 milles (2824 km)

C’est le dimanche 19 juin, à 13 heures précises, que s’élancera la Solitaire du Figaro 2016. D’une longueur totale théorique de 1 525 milles nautiques (2 824 km), cette 47e édition se distingue par un parcours au plus près des côtes même si elle réserve quelques belles portions de large. « Cette Solitaire 2016 sera très exigeante avec à chaque segment des ouvertures de jeu entre navigation à la côte ou plus au large » résume Gilles Chiorri, le Directeur de course.

Et si le parcours est beau, le plateau n’est pas en reste avec une quarantaine de concurrents attendus et tous les profils qui font la richesse de La Solitaire. « Tous les éléments sont réunis » observe Mathieu Sarrot, Directeur des événements chez OC Sport / Pen Duick avant d’énumérer. « Nous attendons une dizaine de bizuths, six femmes et huit britanniques au départ. On établira peut-être un record en matière d’internationalisation de la course ».

Comme en 2013, c’est Deauville, en Normandie, qui offre son cadre exceptionnel au Grand Départ et accueille les skippers pour les 10 jours de préparatifs. Pour la première fois dans l’histoire de la course, la flotte ralliera l’île de Wight et la ville de Cowes, berceau de la plaisance et de la course au large. Avant de rejoindre le port britannique, les skippers iront contourner le phare de Wolf Rock, au sud de la Cornouaille puis longeront à nouveau la côte anglaise pour terminer dans le difficile bras de mer entre l’Ile de Wight et l’Angleterre : le Solent.
C’est ensuite vers Paimpol que la flotte va se diriger en faisant un crochet par Land’s End, dans le sud de la Cornouaille anglaise et la chaussée de Sein, puis le phare d’Eckmühl en pointe Bretagne. Ils rallieront enfin Paimpol en ligne directe avec une arrivée jugée devant l’île de Bréhat, joyau de la Bretagne nord.

La troisième étape les amènera vers La Rochelle au terme d’un parcours de 410 milles (759 km). Le port charentais sera à la fois ville étape et ville d’arrivée de La Solitaire. Entre le finish de la 3ème étape et le départ de la 4ème, les skippers auront juste le temps de souffler puisqu’ils reprendront la mer après environ 24h d’une courte escale. C’est le 6 juillet à 19h qu’ils s’élanceront pour une ultime boucle, inédite, autour de l’île d’Yeu. Là encore, la nouveauté est au rendez-vous puisque les concurrents pourront choisir de quel côté laisser l’île vendéenne, principale marque de ce parcours express de 130 milles (240 km), avant de retourner vers La Rochelle où sera sacré le vainqueur de cette 47ème édition.

Rappel du parcours :

Etape 1 :
Deauville – Ile de Wight Cowes (via Wolf Rock) 510 milles nautiques (944 kms)
Départ le 19 juin à 13h00
Etape 2 :
Ile de Wight Cowes – Paimpol (via Land’s End et la Mer d’Iroise) 475 milles nautiques (983 kms)
Départ le 26 juin à 15h00
Etape 3 :
Paimpol – La Rochelle 410 milles nautiques (759 kms)
Départ le 2 juillet à 19h00
Etape 4 :
La Rochelle – La Rochelle (via l’Ile d’Yeu) 130 milles nautiques (240 kms)
Départ le 6 juillet à 19h00